Skip to content

Qui suis-je ?

Vaste question. Est-ce si important ? Le sous-titre l’est, lui. Pour les non latinistes, il signifie « il s’agit de douter de tout », une invitation peut-être un peu effrayante pour qui n’y est pas habitué, mais salutaire dans un monde où peu de gens la suivent.

De tout ? Oui, de tout. Bien sûr, douter de tout ne signifie pas tout faire tomber. Mais il faut questionner les fondements, sans cesse. Quand on voit une maison, il faut savoir comment elle est bâtie, sur quelles fondations, en quels matériaux, selon quelle architecture, et qui l’occupe. C’est ainsi qu’on peut savoir si elle résistera ou non à un cyclone, à un ouragan, à un raz-de-marée. Il en va de même des idées, et même des faits. Il y a très peu de faits. Les faits n’en sont plus pour nous dès qu’ils nous sont rapportés. Il faut questionner les modalités de ce rapport, par qui, comment, pourquoi, quand, avec qui ?

Ça sera tout pour le moment, sinon on va encore dire que j’écris trop.

Ah, oui, il faut aussi bien sûr douter de ce que j’écris. C’est la moindre des choses, même si je suis d’une sincérité à toute épreuve, bien entendu.

2 commentaires
  1. P A permalink

    La traduction du gérondif « dubitandum » me parait un peu cavalière. Il ne « s’agit » pas de douter de tout, il « faut » douter de tout. Sans aucun doute le gérondif introduit une notion de nécessité et non pas de temporalité (contrairement au participe présent français) ni de parallélisme comme tu le proposes.
    Bises

  2. Le dictionnaire de l’Académie donne deux sens de la locution « s’agir de » :

    Il s’agit de + subst. ou inf. Il est question de :

    60. S’agit-il de bijoux, je suis bien sûr de vous apprendre que Mellerio est le premier homme du monde pour les bagues hiéroglyphiques et lithologiques; Nitot pour le dessin et la monture des boucles d’oreilles; …
    V. DE JOUY, L’Hermite de la Chaussée d’Antin, t. 1, 1811, p. 77.

    Il s’agit de + inf. Il importe de (nuance impérative) :

    65. … le comte Ludwig marchait vivement vers un café. Si tu veux faire le brutal avec moi, je te plante là… Il s’agit d’empêcher que, par quelque tour de passe-passe, ce maudit Parisien ne nous mette dans notre tort, et par suite ne se moque de nous.
    STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 2, 1836, p. 197.

    67. Il s’agit d’en finir avec cette espèce d’ignorance hagarde au milieu de laquelle tout le théâtre contemporain avance, comme au milieu d’une ombre, où il ne cesse pas de trébucher.
    A. ARTAUD, Le Théâtre et son double, 1939, p. 155.

    Le sens retenu ici est le deuxième, « il importe de », c’est une nuance impérative, sans utiliser la tournure entièrement coercitive « il faut » ou l’impératif, car après tout chacun fait bien ce qu’il veut…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :