Aller au contenu principal

Le fétichisme : quand une déviance devient la norme (n°8)

26 juillet 2020

Partie 2 : Destins du fétichisme et abord clinique

Si nous avons consacré la partie 1 à examiner la naissance du fétiche lors de la période infantile de développement du sujet, il reste malgré tout à se poser la question de sa possible naissance également à l’âge adolescent ou adulte. Il faut également examiner le destin des fétiches nés à l’enfance : s’il est patent que certains se prolongent jusqu’à l’âge adulte, chez les « fétichistes » qui en ont des symptômes manifestes, cela ne veut pas nécessairement dire que chez les autres sujets ces objets fétichiques ont totalement disparu.

Nous examinerons par la suite la question de la clinique du fétichisme, avec la difficulté d’accéder à cette problématique pour le thérapeute mais aussi pour le sujet lui-même, et les différences d’approche qu’il peut y avoir en fonction du degré de manifestation du fétichisme à l’âge adulte.

A) Destins du fétichisme chez le sujet adulte

Après un bref examen de l’éventualité d’une naissance du fétichisme à l’âge adulte, nous examinerons deux hypothèses sur le destin du fétichisme chez le sujet adulte : d’abord que son maintien serait extrêmement minoritaire et donc pathologique, ensuite qu’à l’inverse il persisterait de manière bien plus courante, mais avec des degrés divers de manifestations.

1) Naissance du fétichisme à l’âge adulte

Nous avons dit en introduction que la notion de « fétichisme » avait une dimension tout à fait transnosologique, car elle pouvait se rencontrer, quoique à des degrés divers et sous des manifestations variables, dans différentes structures psychiques et classifications psychopathologiques. Nous avons également précisé que l’objet du présent exposé était de l’étudier plutôt sous les angles des fonctionnements névrotiques et éventuellement pervers.

De ce fait, la fixation fétichique telle que nous l’avons exposée en partie 1 ne peut guère apparaître ex nihilo à l’âge adulte. D’une part, les conditions de la vie psychique devenue objectale du sujet ne le permettraient plus. D’autre part, les développements de notre première partie nous ont permis d’émettre l’hypothèse que, puisque tous les enfants ont été nourris à un moment donné et ont vécu ainsi des expériences de satisfaction, tous les enfants sont passés par un « moment fétichique », qui a pu être de forme et d’intensité variable, plus ou moins confondu avec le « moment transitionnel ». Ainsi, on pourrait en inférer que toute apparition nouvelle d’un fétichisme à l’âge adulte ne serait qu’une résurgence, une réactivation, ou comme le disent A. Binet et S. Freud, un « retour aux premières amours ».

Il en irait différemment par exemple dans des fonctionnements autistiques ou psychotiques, mais la fixation « fétichique » ou disons « para-fétichique » qu’on pourrait y discerner ne serait pas du même ordre et n’obéirait pas aux mêmes ressorts que celle que nous examinons présentement.

Il est toutefois utile de remarquer que la classification des troubles psychiques du DSM-51 mentionne que le « trouble fétichiste » émerge typiquement à la puberté, et moins typiquement avant l’adolescence. D’un côté, nous y voyons une confirmation par l’observation psychiatrique que le fétichisme n’apparaît pas à l’âge adulte, d’un autre côté le moment évoqué par le DSM est bien plus tardif que nos hypothèses. Il faut y voir le simple fait que le DSM relate l’apparition des symptômes manifestes venant troubler la vie sociale et fonctionnelle du sujet, et qu’en matière de vie sexuelle, ces troubles se manifestent après ce qu’on appelle la période de latence, donc à la puberté.

Si nous considérons donc que le fétichisme naît chez le sujet dès la phase infantile de son développement, ses manifestations adultes en sont alors des renaissances ou des résurgences, pour peu qu’elles se soient interrompues. Il en découle qu’il faut se demander chez qui ces éléments de fixation infantile ressurgissent, et pourquoi ?

1American Psychiatric Association. (2013). Op. cit.

From → Psychologie

Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :