Skip to content

Le redécoupage des régions, une tentative électoraliste désespérée du PS

6 juin 2014

Image

Une raison probable qui a guidé les choix de redécoupage des régions et qui me semble largement occultée des réactions médiatiques sur ce sujet : les raisons électorales, électoralistes si l’on veut. Après les immenses déroutes subies aux municipales et aux européennes, et pressentant une dégringolade semblable aux régionales suivantes, lors desquelles il aura tout à perdre puisqu’il contrôle quasiment toutes les régions, le PS tente de sauver les meubles, et ça se voit.

Comment ne pas voir, par exemple, que Poitou-Charentes et Limousin sont accolés à la région Centre parce que le PS sait très bien qu’il ne peut plus espérer conserver cette dernière ?

De même, l’adjonction de l’Auvergne permet d’espérer conserver un Rhône-Alpes décidément perdu autrement. Tout comme le Midi-Pyrénées permet d’espérer avec quasi-certitude de conserver un bloc où le Languedoc-Roussillon serait aux abonnés absents du PS sans ça.

Idem, quoiqu’à bien moindre échelle, pour la Bourgogne, un peu plus favorable qu’une Franche-Comté envolée. Mais cette région, même fusionnée, semble devoir échapper au PS malgré tout dans l’état actuel.

Même la Lorraine peut faire contrepoids à l’Alsace et, dans d’idéales conditions comme celles de 2010, ferait basculer le bloc à gauche !

La Picardie-Champagne-Ardenne semble être l’une des nécessaires « circos réservées à l’opposition » de ce redécoupage, tout comme Paca ou Pays de la Loire.

Les autres régions inchangées, pour leur part, restent assez tangentes, même s’il est probable (mais pas certain) que l’influence Juppé-Bayrou fasse basculer l’Aquitaine. La Bretagne, l’Île de France, la Normandie fusionnée et le Nord-Pas-de-Calais peuvent tout aussi bien rester au PS que basculer, éventuellement au FN pour cette dernière.

Au final, ces découpages sont du « gerrymandering » à la petite semaine permettant d’espérer garder une maigre influence électorale et institutionnelle alors qu’on souffre d’un rejet sans précédent dans l’opinion. Il ne faut y voir aucune autre raison à mon sens.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :