Skip to content

Compilation des sondages pour l’élection européenne en France – à jour du 20 mai 2014

21 mai 2014

Huit sondeurs ont produit ces dix derniers jours au moins un sondage sur les élections européennes de dimanche prochain en France. Chaque sondage est évidemment à prendre avec des pincettes en raison de son échantillon, souvent d’un millier de personnes pour toute la France, et donc de la marge d’erreur qu’il comporte, sans parler des redressements que les sondeurs opèrent sans l’exposer au grand public. Il y a d’ailleurs des pays où il est beaucoup plus facile d’obtenir les données brutes des sondeurs, et ainsi de voir comment ils opèrent leurs redressements. Mais chez nous les sondages sont une espèce de thaumaturgie entourée d’un voile de mystère, et il ne faudrait surtout pas gâcher cette magie.

 

Si chaque sondage est individuellement sujet à caution, il est possible de mutualiser ce risque d’écart en mutualisant les échantillons de plusieurs sondages effectués au même moment, a priori sur une population éprouvant la même « opinion publique ». Si l’on compile le sondage le plus récent de chacun des huit sondeurs qui ont sondé ces 15 derniers jours (TNS, Harris, CSA, BVA, OpinionWay, LH2, Ifop et Ipsos), on obtient un échantillon bien plus important qui représente plus de 10 000 sondés. Bien sûr, les méthodologies des uns et des autres diffèrent à la marge, et il serait un peu trop simple d’appliquer à cet échantillon la marge d’erreur théorique d’un sondage unique de 10 000 sondés. Néanmoins, cela permet d’avoir une approximation corrigeant les biais de chaque sondeur.

 

Pour la présidentielle 2012, ce blog avait ainsi utilisé un outil de compilation des sondages pour mesurer une moyenne pondérée qui s’était avérée très proche des tendances réelles et du résultat final. J’ai donc décidé, un peu tard, d’en faire de même pour les élections européennes en France. Chaque sondage est pondéré en fonction de plusieurs critères, qui n’ont rien de scientifique et relèvent de ma propre tambouille personnelle nuancée de ce que je peux savoir des sondages et des élections :

– sa date de parution : un sondage est ainsi complètement périmé au bout de deux semaines et ne compte plus dans la moyenne totale

– la taille de son échantillon

– le fait qu’il soit effectué en ligne, par téléphone, ou les deux : les sondages exclusivement en ligne se révèlent souvent moins fiables et compteront donc un poil moins que les sondages faits par téléphone.

 

Un coup de baguette magique, et voici les résultats moyens pondérés qu’on obtient, pour le 16 mai, hier et aujourd’hui :

 

 

16-mai

20-mai

21-mai

FN

23,21

22,95

22,91

UMP

21,87

21,33

21,58

PS

16,65

17,09

17,11

Modem-UDI

8,84

9,40

9,51

EELV

9,10

8,90

8,79

FG

6,94

7,21

7,23

DLR

2,54

2,55

2,55

ND

 

1,99

1,88

NPA

1,43

1,37

1,27

 

 

La variation sur un jour est évidemment minime, néanmoins, si l’on regarde par rapport au dernier pointage que j’avais sauvegardé le 16 mai, auquel il manquait Nouvelle donne, on voit quelques tendances se dégager.

 

Effritement de l’écart FN-UMP, avec par ailleurs, dans les données des différents sondeurs, une plus grande mobilisation des électeurs de l’UMP que de ceux du FN, même si ces derniers sont un peu plus sûrs de leur vote. Je dirais qu’il y a aujourd’hui une chance sur trois pour que l’UMP soit malgré tout devant le FN, car il est probable que le FN aura des régions « à trous » (l’Ouest et l’Île de France en particulier), mais pas l’UMP.

 

À ce sujet, le très récent sondage donnant le FN à 20% en Île de France me paraît assez surprenant et peu cohérent avec les chiffres nationaux. Tout indiquerait que si le FN est réellement à 20% en Île de France, il serait à 30% dans toute la France. Or la moyenne de sondages de huit sondeurs semble indiquer que non. Il est plus probable qu’un seul sondage de circonscription soit à côté de la plaque, ce qu’on appelle en anglais un « outlier », parfois même plus ou moins sciemment si le sondeur veut « faire un coup ».

 

Le PS, après avoir clairement touché son plancher il y a deux ou trois semaines, regrappille un peu dans les sondages. Est-ce que ça se traduira dans les urnes, rien n’est moins sûr tant l’impopularité du président et du gouvernement est grande. Néanmoins, les électeurs qui avaient pu sauter du PS vers EELV semblent revenir au bercail puisque la hausse du premier correspond presque exactement à la baisse du second. Si l’on ajoute que dans la plupart des sondages, les électeurs d’EELV sont les moins sûrs de leur choix (en général autour de 40 à 50% de certitude, contre 80 au FN, 75 à l’UMP, 70 au FG par exemple), EELV semble devoir être battu par l’Alternative Modem-UDI.

 

Les centristes, qui ont tardé à décoller, atteignent maintenant régulièrement les 10% dans les sondages et pourraient recueillir des électeurs de droite peu copéistes mais européistes. Ils semblent promis à la 4e place.

 

Le FG a lui aussi tardé à trouver sa visibilité, et a tellement tardé qu’il n’a jamais réussi vraiment à la trouver. Néanmoins, il semble assis sur un socle de 6,5% équivalent à celui de 2009, et semble pouvoir espérer un petit bonus, en score sinon en sièges. Il est à noter que dans les détails des sondages, l’électorat est parmi les plus sûrs de se rendre aux urnes, avec un potentiel de participation entre 50 et 55%, et parmi les plus sûrs de leur choix, avec autour de 70% de certitude. Tout cela pourrait tout à fait, si la tendance à la légère hausse se confirme ainsi que celle à la légère baisse d’EELV, lui permettre de confirmer sa 5e place d’il y a 5 ans. J’estime cette possibilité à un tiers également.

 

En dessous, une évidence : personne n’a réussi à décoller, et personne d’autre n’aura d’élu. DLR a semble-t-il gagné le match des petits par KO et semble promis à la 7e place. Le remboursement de sa campagne, acquis en France à partir de 3%, ne lui est par contre pas garanti et il faudra donner un sérieux coup de collier pour l’obtenir.

 

Les sondages sont en général totalement incapables de rendre compte des scores en dessous de 2,5%, du fait de leurs marges d’erreur. Ce qui peut se passer en dessous de DLR est donc soumis à la devinette générale. Je verrais bien Nouvelle donne 8e, mais ça peut aussi bien en être un autre.

 

La participation avait été en 2009 de 37,82%. Ces derniers mois, j’étais très pessimiste sur celle de cette année, et je la voyais entre 30 et 35%. Néanmoins, les sondages semblent enregistrer des scores s’approchant de 40%, qui devraient en théorie se traduire par une participation comparable à celle de 2009. Je ferai un pronostic là-dessus au dernier moment.

 

Enfin, j’ai mis au point un outil permettant de ventiler par circonscriptions métropolitaines un score national donné. En lui fournissant la moyenne des sondages publiés jusque aujourd’hui, voici la répartition en sièges que cela donnerait :

 

FN

22,91

21

UMP

21,58

19

PS

17,11

14

Modem-UDI

9,51

7

EELV

8,79

6

FG

7,23

4

 

Là encore, je ferai un pronostic définitif au dernier moment, en donnant une répartition dans chaque grande région avec le score de chaque liste. Les sièges d’outre-mer ne sont pas inclus, je ne connais absolument pas leur contexte ou leur tendance.

Publicités
5 commentaires
  1. cabessa permalink

    Bonjour,

    Voici une initiative louable. Je suis arrivé dessus à la recherche de la façon de voter utile dans le cadre de cette élection.
    Cette compilation a le mérite de sa présence mais il lui manque la dimension régionale car nous avons affaire à un scrutin proportionnel par circonscription. Et je n’ai pas trouvé de sondage par circonscription.
    J’en ai pourtant besoin pour savoir quel candidat marginal peut avoir la chance d’un élu, quel candidat a le plus de chance d’infliger le plus de mal à la grande méchante louve, la putinette. Il est peut-être acceptable.

    • Bonsoir,

      Il se trouve que j’ai tout ce qu’il vous faut ! 😉
      Simplement, c’est un tableau excel monstrueux et je ne le publie pas à chaque fois. Je publierai samedi un pronostic détaillé pour chaque circonscription avec l’ordre de répartition des sièges, ce qui devra vous permettre de voir quoi voter pour faire élire ou pas celui-ci ou celle-là.

      Il faudra encore que je trouve un format que rende ça à peu près lisible… Quelle est votre circonscription ?

  2. Tarnegol permalink

    J’ai essayé d’appliquer les résultats des sondages donnés à l’échelon national à la circonscription du grand est qui élit 9 députés.
    Cet exercice comporte beaucoup de risques méthodologiques. Néanmoins, elle peut donner une idée de la personne pour qui voter utile.
    Je me base sur les sondage du 21 mai. La somme des intentions de vote donne 92,83%.
    Le FN obtient 3 sièges, l’UMP et le PS 2, le MODEM et EELV 1 siège.
    L’attribution du troisième siège du FN pourrait ne pas se faire si le front de gauche passait de 7,2% à 7,6%.
    J’en arrive à la conclusion que pour faire barrage au FN lors des élections dans la circonscription de l’Est, il faut voter pour le front de gauche. J’ai mal au ventre.

    • En l’occurrence, dans l’Est, le 3e siège du FN est presque certainement acquis. Quand bien même le FG ferait 7,6%, il chiperait un siège à l’un des autres partis plutôt qu’au FN. Il faudrait déjà que le FN ne soit pas en tête dans l’Est pour espérer que son nombre de sièges diminue, mais dans l’Est cela paraît assez improbable.

      En effet, si le FN n’est pas en tête dans l’Est, alors les sondages nationaux se seront probablement trompés sur toute la ligne car ce sera l’UMP en tête nationalement.

      Toujours est-il qu’à mon sens le seul moyen de diminuer les chances du FN dans l’Est est de s’assurer qu’il ne soit pas en tête et de voter pour l’UMP. C’est mon opinion tout à fait technique, car la candidate de l’UMP est quand même Nadine Morano, ce qui n’est pas peu dire… Des députés UMP mosellans ont d’ailleurs dit qu’ils ne voteraient pas pour elle…

Trackbacks & Pingbacks

  1. Pronostic final sur les élections grecques du 25 janvier 2015 | zanas57

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :